Le « Green Climate Fund » a promis 27 millions de dollars pour inciter les entreprises locales du Burkina Faso à alimenter 100 villages en électricité à partir de mini-réseaux solaires. Le « projet d’électrification rurale Yeleen », comme on le sait, est considéré comme un bon candidat pour la réplicabilité et qui pourrait encourager davantage la participation du secteur privé à des projets d’électrification rurale similaires au Burkina Faso et dans le reste de l’Afrique subsaharienne. Cet investissement devrait également permettre de mobiliser des fonds auprès de l’Union Européenne, de la Banque Africaine de Développement, d’investisseurs privés et autres.